vendredi 17 juin 2016

NDDL

Cliquez pour agrandir. 



17 commentaires:

  1. Très bon j'ai eu peur en lisant le titre de tomber sur un truc complètement absurde et bien c'est sûrement un des articles le moins absurde que j'ai lu. Merci

    RépondreSupprimer
  2. Très bon j'ai eu peur en lisant le titre de tomber sur un truc complètement absurde et bien c'est sûrement un des articles le moins absurde que j'ai lu. Merci

    RépondreSupprimer
  3. True story :-)

    On peut rajouter :
    Parce qu'il est plus important de voyager que de manger.
    Parce qu'il existe des planètes ailleurs dans l'univers où l'on pourra s'installer quand la Terre sera invivable.
    ...

    RépondreSupprimer
  4. parce que les autres villes de Bretagne se fichent d'avoir un aéroport chez elle, le référendum ne peut donc concerner que le 44.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les autres villes ne peuvent pas s'en fichent puisque la bretagne en finance une bonne partie

      Supprimer
  5. Frédéric Mercier19 juin 2016 à 11:17

    Une autre raison de voir naître ce beau projet d'aéroport :
    - Parce que sa construction sur une zone humide en tête de bassins versants permettra de développer les risques d'inondations sur la région nantaise.

    RépondreSupprimer
  6. ou comment ne pas être crédible avec les deux premiers arguments (qui du coup rendent service aux pro-aéroport ! ;( )

    - NON, le projet ne date pas des années 70 ! c'est l'idée qui date de cette époque ; le projet de Vinci, lui , date d'il y a 10 ans (au pire).

    - NON, NDdL ne sera pas un second aéroport qui viendra s'ajouter à Nantes Atlantique !
    NDdL REMPLACERA Nantes Atlantique pour les vols civils. Le Fret, lui, restera, au moins dans un premier temps, à Nantes Atlantique.
    L’intitulé de la consultation parle bien d'un "Transfert", et tous les projets immobiliers qui se trouvent sur la trajectoire d’atterrissage actuel des avions sont gelés (dont le transfert du CHU sur l'Île de Nantes). De fait : ce sera ou l'un ou l'autre, mais certainement pas les deux.

    Une fois qu'on a pris ça en compte, oui, on peut être contre le projet de NDdL, et plutôt deux fois qu'une, pour toutes les autres raisons :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous croyez ce qu'ils nous disent ?

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    5. Le projet de Vinci est une version actualisée d'un projet plus ancien. Dire qu'il existe un projet d'aéroport à NDDL depuis la fin des années 60, n'a rien d'inexact. L'ouverture de l’aéroport était même alors prévue pour 1985, avec des prévisions de 5 à 9 millions de passagers à l’horizon 2000 — alors que l’aéroport de Nantes-Atlantique atteignait 4,15 millions de passagers en 2014 seulement.
      A cette époque, le sénateur gaulliste et futur maire de Nantes, Michel Chauty, parlait en mai 1970, du développement du « Rotterdam aérien de l’Europe par la création d’un aéroport international de fret au nord de la Loire ».
      Les habitants et des agriculteurs locaux, craignant de voir leurs terres bétonnées, créent deux ans plus tard l’Association de défense des exploitants concernés par le projet d’aéroport (Adeca), le premier avatar de la contestation.

      Quant à l'usage du mot Transfert, il est très ambigu tout de même : car avant qu'il y ait transfert (dans des locaux qui n'existent pas encore) il faut bien qu'il y ait construction. Par conséquent, il aurait été plus honnête de demander aux habitants du 44 (dont je fais partie) s'ils sont favorables ou pas à la construction d'un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

      Supprimer
  7. Joli bullshit pour faire le buzz. Tout est bancal. Faux pour les deux aéroports. Faux pour la rivalité (cf classement de la croissance des villes), faux pour la création d'emplois uniquement liée à Vinci, etc. Et surtout faux pour l'image idyllique du zadiste, le gentil irréprochable de l'histoire. Les riverains apprécieront.
    Qu'on soit contre, ça se comprend. Mais bon sang, cette démagogie irresponsable qui nous a déjà pondu 5 ans de Hollande, elle commence à sentir fort.

    RépondreSupprimer
  8. Je pense qu'il faudrait que Vinci fasse une nouvelle autoroute pour arriver plus vite à ce nouvel aéroport. J'ai hâte.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me faire part de vos impressions.